mardi 27 février 2007

Agent Provocateur, Agent scénique


La nouvelle collection dévoilée scéniquement par Agent Provocateur me laisse perplexe...
Telle une enfant émerveillée dans un magasin de jouet, je ne sais que choisir...
Je me laisse tenter par l'ensemble de lingerie Nikita, soyeux et doux... âme innocente mais rebelle, c'est un peu moi... Ce qui me fait vraiment craquer, ce sont les bas roses à coutures, glamour 1950's... j'adoooore !



Boutique en ligne Agent Provocateur

lundi 26 février 2007

Pinup in my bathroom



Facile de jouer les pin-up...
à méditer...

Photographe Sebastiano Pitruzzello

vendredi 23 février 2007

Une vision légère et décalée de notre quotidien...



Sous cette douce caricature sexy se glisse l'idée qu'il y a toujours quelque chose de bon à vivre quelque soit la situation...
Et si le bonheur résidait simplement dans notre aptitude à voir et à vivre la vie de manière positive, voire ludique ?


Ceai de silvie dans le magazine Maxim

jeudi 22 février 2007

Impulsion à mon imagination érotique...


Ces deux stylos, goût fraise et chocolat, donnent une impulsion coquine à mon imagination érotique...
Dessins coquins, mots d'amour, à lécher sensuellement pour faire frissonner son corps tout entier...
J'invente mon scénario coquin : au commencement, petites touches sur ses lèvres puis léchage subtil avec ma langue experte. J'aime les jeux érotiques, alors je compte bien faire durer le plaisir... Je dessine des coeurs sur sa poitrine, puis je joue au massage body-body avec mes seins opulents... je lui demande de mes les lécher tout en restant allongé sur le dos, car c'est moi la Maîtresse, je contrôle tous ses gestes... Je ressens la progressive montée du désir, nous profitons pleinement de l'instant présent.
Je me retourne pour le laisser contempler mon dos et mes fesses
et j'écris sur ses cuisses les mots d'amour que je murmure... puis à califourchon j'entreprends un massage érotique de ces cuisses contre mon sexe...
les idées coquines d'Adionna

Chapeau sculptural par Philip Treacy

Philip Treacy ne revisite pas le chapeau mais le réinvente tel un accessoire fantastique et sculptural. Designer, il sculpte la plume pour donner une nouvelle expression au visage, moderne et décalée. Même si ces chapeaux sont définitivement audacieux, il me plairait d'en porter un !

Et comme Philip Treacy le souligne : "L'excentricité c'est très subtil, c'est une affaire de perception"... alors qui sait ce que le prêt à porter de demain nous réserve...

Une exposition, qui se tient du 6 février au 9 avril 2007 au forum NRW de Düsseldorf retrace la collaboration entre Philip Treacy et Isabella Blow.

NRW forum
Photo défilé Donna Karan
Le site de Philip Treacy

mercredi 21 février 2007

Sensation de Vertige et Fétichisme


J'imagine mon pied se glisser dans ce "soulier de vair"... cette pensée romantique est furtive... car de suite mon imagination s'emballe, un homme au regard noir se jette à mes pieds et lèche mes chaussures et mes pieds... je me laisse faire puis le repousse en arrière d'un petit mouvement presque amical...

Cette pensée me ramène au symbolisme de la cambrure du pied et du talon haut, un emblème éloquent de féminité et de sexualité...

Pierre Hardy - Créateur

mardi 20 février 2007

Sweet dreams par Alberto Vargas


Transparence et légèreté soulignent une féminité admirablement idéalisée par Alberto Vargas.
Loin des dictats de la mode, les seins opulents et les hanches plus rondes qu'anguleuses de la pin-up des années 50 séduiraient-ils encore les hommes ? Probable...

Je m'interroge alors sur la féminité... La féminité n'est-elle pas davantage l'argument du jeu de séduction qui attire irrésistiblement les hommes ? N'est-elle pas davantage des traits de caractères comme la douceur, la sensualité et parfois la fraîcheur, la fragilité et la volupté ?
Comment saisir le paradoxe entre les attraits de fécondité de la pin up et le stéréotype sexy qu'elle représente ?

Alberto Vargas est le créateur des “Vargas Girls” des pages du Playboy Magazine.
Couvertures Playboy de l'époque

Lien Alberto Vargas

lundi 19 février 2007

Thierry Ardisson... trop c'est trop !


C'est un coup de gueule !
Je suis plutôt positive face aux aléas de la vie, mais trop c'est trop !

Avant, le samedi soir, les femmes n'avaient pas besoin de simuler un mal de tête ou de parler de leur belle-mère pour semer la zizanie, NON !
Y'avait Ardisson, la super excuse inébranlable, indiscutable, car les hommes comme les femmes ne voulaient pour rien au monde louper une miette d'Ardisson !
et pendant ce temps No Sex !
Alors c'était la pause de la semaine, le repos du guerrier, on astiquait du dimanche au vendredi, mais le samedi, langue, poignet et orifices étaient en stand by pour le plus grand bonheur des femmes de ce pays !

Maintenant, je n'ai rien contre le remplaçant, mais la super excuse est tombée à l'eau.
Fini les "ah ben non, y'a Ardisson !"
Maintenant il faut y passer 7 jours sur 7...
Alors oui, Adionna est là, les stimulateurs masculins peuvent vous libérer votre samedi soir...
Mais quand même, l'excuse Ardisson, légère et grave à la fois, stupéfiante et fièvreuse, audacieuse et généreuse, savamment orchestrée et salvatrice,
on-la-re-grette !

Alors comme je suis positive, j'ai l'espoir de revoir un jour Ardisson le samedi soir tard sur mon petit écran... pas vous ?

vendredi 16 février 2007

Arrogance légitime

Pourquoi ai-je choisi de publier cette photo ?
Parce qu'elle me parle...
J'aime ce regard arrogant et hautain qui me tient en haleine... la respiration presque coupée, je respire doucement...
Si j'étais un homme, ce serait le genre de femme que j'aimerais posséder...

Je remercie Brigham Field d'être devenu photographe et m'avoir apporté ces moments de bonheur... ces instants où l'on jouit de peu de choses finalement, ces instants où l'on se perd dans la profondeur d'un regard... et la beauté d'un corps.

Le site de Brigham Field

jeudi 15 février 2007

Quand les courses deviennent... un plaisir



Et si nous envisagions toutes les tâches ingrates de la vie coquidienne comme cela ?

www.thierryjsimon.com

Ce matin, une chanson me vient à l'esprit...



... cela me fait sourire... Peut-on chantonner ces paroles au bureau ?
Pourquoi pas ?
Enfin, cela me gêne, je préfère chantonner dans ma tête...
Alors je me demande pour quelles raisons je n'ose pas...
Je n'ai pas de réponse claire : sujet tabou ? mots crus ?
Alors que nous sommes matraqués d'images érotiques, voire porno,
pourquoi cette retenue ? Comment expliquer ce décalage ?

***

Arrêtez tout, dans les magazines,
Nouvel Homme, Tweed et fiches cuisines.
Am'nez les jartelles, les bas résilles,
Les sexy dentelles, les talons aiguilles.

Mais si j'dis ça, je casse mon image.
Ce s'rait dommage.Ce s'rait dommage.
Mais si j'dis ça, je casse mon image.
Ce s'rait dommage d'être au chômage à mon âge.

J'veux du cuir : pas du peep show, du vécu.
J'veux des gros seins, des gros culs.
J'veux du cuir,
Sade et Shade et Suzy Q.(...)

Alain Souchon
J'veux du cuir

Chez amazon : Platinum collection

mercredi 14 février 2007

La Belle Arielle au Crazy Horse



Une affiche érotique qui ne me laisse pas indifférente... Je suis fascinée par le charme troublant d'Arielle en tenue d'Eve, pas vous ?

Du 11 au 18 février, la belle Arielle interprétera pour la première fois sur scène, des titres de son album,
« C’est si bon ».

Incarnation du chic et du glamour,
Arielle Dombasle est une femme libre et surprenante, se jouant des conventions avec grâce et enthousiasme.

C’est donc tout naturellement que le Crazy Horse qui, depuis toujours, célèbre la femme, les femmes, a souhaité accueillir Arielle Dombasle, diamant d’exception, dans son écrin de beauté et de sensualité.

Le Crazy Horse - Réservation

mardi 13 février 2007

Bas en latex

Transparent, le latex est comme une seconde peau souple et douce. Epousant parfaitement le corps, il le met en valeur et l'érotise...
Il crisse sous les doigts pour nous faire savoir qu'il est bien là...

Latexxxzone

lundi 12 février 2007

Cravache Luxueuse Swarovski


Les Maîtresses seront comblées en tenant fermement cette cravache tapissées de strass et ornée d'un coeur Swarovski... pour une réplique cruelle et délicieuse...

Elle effleure, caresse, puis s'abat soudainement, cinglante !

Dites "oui, Maîtresse !"


www.adionna.com

dimanche 11 février 2007

Obsession hallucinatoire


Yayoi Kusama est née en 1929 à Matsumoto.
Kusama est une des plus grandes artistes contemporaines au Japon.

Enfant, Kusama avait eu la vision hallucinatoire d’un motif en forme de pois décorant une nappe familiale se répéter dans la pièce. Dès lors, son univers en sera peuplé et ses installations habitées d’une multitude de pois colorés mais aussi de miroirs ou de formes phalliques répétées à l’infini...

J'ai été fascinée par l'univers que créé Kusama à travers ses oeuvres à la fois ludiques et dérangeantes. Dérangeantes par une omni-présence phallique...
Copyright Roslyn Oxley 9
Site officiel de Kusama Yayoi

samedi 10 février 2007

Ligne Adorable de Chantal Thomass


Electrisée par cette folle envie d'entrer dans la photo, de saisir le bustier et de l'enfiler pour jouer la star, je suis comme hypnotisée par cette composition théatrale...

vendredi 9 février 2007

A Body photographié par Léo Régnier

Le corps est sublimé, mis en valeur par la lumière tamisée épousant parfaitement des courbes naturelles. Cette photo me fait penser à l'obsession de Kusama Yayoi pour les pois... Leo Regnier

jeudi 8 février 2007

L'envie...


Beauté, créatif, envie, désir... des mots qui viennent naturellement à ma bouche quand je vois cette photographie insolente de tentation...

www.jamin-puech.com

mercredi 7 février 2007

Vibromasseur go go


La folie est du monde des Sextoys ! En tout cas chez Adionna qui nous réserve toujours des surprises de... taille !!
Un sextoy de 46 cm de long... Côté des plumes pour jouer avec votre partenaire, côté vibro pour stimuler ses zones les plus sensibles.
www.adionna.com

mardi 6 février 2007

Divini Rae ... érotique


Divini Rae Sorenson joue la bourgeoise soumise, prête à assouvir nos moindres désirs...
Et pourtant, une fragilité se dégage autour d'elle.
Elle fait naître en nous du désir, le désir de la caresser, de la posséder, de la combler...
Divini Rae Erotic